Le mot de Jean-Claude Chauvet, Responsable de Formation de 1975 à 2007

Des moments forts et motivants, j’en ai vécus souvent au cours de mes 32 années d’activités au sein de l’asfodep. Je les dois essentiellement aux publics dont j’avais la charge : les immigrés et les étrangers.

J’ai organisé et animé en partie plus de 60 actions de formation linguistique et côtoyé environ 1000 stagiaires qui jouaient leur avenir sur l’apprentissage de la langue française, outil incontournable de leur autonomie et de leur intégration en France.

Chaque nouveau groupe conduisait les formateurs à se pencher sur des situations singulières, des histoires de vie douloureuses et bouleversantes, et à se plonger dans la richesse des cultures d’origine. A chaque fois un défi pédagogique se profilait face aux contraintes des financeurs.

Que cette approche a pu être passionnante, enrichissante, parfois compliquée ! Que de satisfaction à l’annonce d’une entrée en formation professionnelle ou de la signature d’un contrat de travail !

Et surtout, quel plaisir et quelle récompense que de ressentir des signes forts de reconnaissance et d’amitié de ce public avide de savoir et de contact. Des liens amicaux ont souvent perduré après la formation. Ces relations humaines ont été pour moi (et bien d’autres formateurs) le ciment d’un travail aussi passionnant qu’enrichissant.

Souhaitons que l’asfodep puisse conserver cet état d’esprit qui l’a animé et qui lui a apporté la notoriété qu’elle connaît depuis 40 ans dans le paysage niortais de la formation permanente.